L'Atelier Communal de Rochefort-en-Valdaine



Rochefort-en-Valdaine

La commune

Rochefort-en-Valdaine est une petite commune rurale du département de la Drôme, située dans le canton de Montélimar, chef-lieu duquel elle est distante de douze kilomètres. Elle se caractérise par une population peu importante (309 habitants en 1999), un habitat regroupé en hameaux : Les Chambauds, Les Faures, Les Durands, Baye Loudet, Boislang, Le Colombier, Les Théolats, répartis de part et d'autre de la colline qui fut jadis le siège d'un village médiéval, aujourd'hui totalement ruiné.

Rochefort-en-Valdaine
Le hameau principal de Rochefort, vu depuis le château

Origine du nom

L'origine de son nom est très ancienne et doit être rattachée, d'une part, au château établi dès le XIe siècle sur la colline séparant les deux vallées qui constituent le territoire de la commune et, d'autre part, à son implantation sur la marche sud de la Valdaine, vaste plaine traversée par les cours du Roubion et du Jabron.
Dans de vieux écrits Rochefort-en-Valdaine fut tantôt désigné par "Castrum Rupe Forti" (1280), Cartulaire de Montélimar, "Rupe Fortis" (transaction de 1507), en latin, "Rochafortis" (1298, annales d'Aiguebelle), "Rupefort" (1291) en langue locale.
La première mention connue du nom de Rochefort-en-Valdaine remonte à 1355 (Rochafort in Vaudania), nous la retrouvons en 1391 (Rochefort en Vaudaine), en 1603 (Rochefort en la Valdaine), en 1624 (Rochefort à la Vauldayne), en 1630 (Rochefort en la Vaudayne), en 1675 (Rochefort la Valdaine) et enfin au XVIIIe siècle dans le rôle des décimes (Rochefort-en-Valdaine).
A noter qu'il y a 12 Rocheforts en France, dont 2 dans la Drôme.

La Valdaine

La Valdaine, pays en recherche d'identité, car placé aujourd'hui sous l'influence de deux pôles d'attraction, Montélimar à l'ouest et Dieulefit à l'est, est cependant une région dont l'entité géographique et historique ne saurait être remise en question.
Actuellement elle comprend, outre les communes de Puygiron, La Touche, Portes et Rochefort-en-Valdaine, celles de La Bégude-de-Mazenc, Souspierre et Sallettes du canton de Dieulefit,celles de Puy-Saint-Martin et Roynac du canton de Crest-Sud et toutes les communes du canton de Marsanne, exceptées celles de Condillac, La Coucourde et Les Tourrettes, soit 27 communes.
Son confinement géographique actuel à la vallée du Roubion et du Jabron, s'explique lui par l'étymologie même de son nom : la vallée des eaux " Val d'aigues" ou "Vaudania", appellation que l'on retrouve dans un cas semblable en Isère (région de Saint Geoire-en-Valdaine).
De Rochefort à Marsanne et de Savasse à Puy-Saint-Martin, cette vaste plaine baignée par les eaux du Roubion et du Jabron constitue bel et bien un "Pays" au plein sens du mot, un pays où il fait bon vivre sous les couleurs de la "Drôme Provençale" : le bleu et le jaune; bleu du ciel, des champs de lavandes, des collines où se lève la lune,et jaune des genêts, des tournesols, et du soleil d'été.

Ce site respecte les normes XHTML 1.1 - CSS - AAA
Contacter le Webmaster